obama-ben-laden

Ben Laden réhabilité

Les dirigeants d’Al Nosra, filiale d’Al Qaïda en Syrie, doivent bien rigoler en entendant notre commandant en chef et sa fine équipe les qualifier d’opposition modérée au régime de Damas et gronder ce méchant Poutine qui a le culot de les bombarder au lieu de se concentrer sur les vrais méchants, ceux de Daesh.

Nos dirigeants sont-ils des débiles légers ou font-ils semblant ? La même question vaut d’ailleurs pour l’administration Obama, qui a été assez bête pour entraîner et équiper des brigades de l’opposition « modérée » syrienne, qui ont rejoint Al Nosra immédiatement après avoir passé la frontière. Personne ne peut ignorer, et certainement pas la CIA ou la DGSE qui renseignent nos super chefs, que l’opposition syrienne modérée n’a jamais existé ailleurs que sur le papier et que la guerre civile a été déclenchée par des brigades internationales ultra intégristes, composées de combattants venant de tous les pays musulmans et financées par l’Arabie Saoudite et le Qatar. Les reportages sur la première bataille d’Alep montraient d’ailleurs sans équivoque des combattants habillés comme des afghans et parlant un arabe très approximatif, en bref d’authentiques guerilleros syriens.

Alors pourquoi cette farce, ces déclarations pitoyables qui nous discréditent pour des décennies auprès de toutes les élites de la région ? Espère-t-on récupérer les orphelins de Ben Laden et en faire des alliés contre Daesh ? C’est vraisemblablement la soupe que doivent servir à nos géopoliticiens de génie les saoudiens et autres qataris qui les sponsorisent. Une soupe d’autant plus appétissante qu’elle s’accompagne de commandes d’armes ultrasophistiquées et très coûteuses. Comment peut-on suspecter la bonne foi d’interlocuteurs ayant le bon goût de préférer les Rafale aux F16 ? Et être assez paranoïaque pour penser qu’elles pourraient servir à nous faire la guerre le moment venu, lorsque les néo-libéraux avancés d’Al Qaïda auront balayé les roitelets qui pensent pouvoir les manipuler. Nos super chefs devraient pourtant méditer sur un sinistre précédent dans l’histoire récente, la chute du Shah d’Iran.

A 3000 mètres de profondeur, au fond de l’océan indien, ce brave Oussama doit bien se marrer lui aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *